• On l'aura notre bonheur, mon bon vieux Bonzo...

    Pensive... Haineuse... Triste...

    ou juste PERDUE

    et cependant, DETERMINEE?

    C'est toujours quand on décide de vivre que le hazard nous rappelle la monotonie de notre vie... Quand on décide d'être heureux que ce fatal destin et cette fichue mal-chance se fait sentir...

    Quand on décide d'être vraiment sois-même, comme me l'avait dit un certain prof de musique... 

    Quand on décide que demain sera une bonne journée, comme le dit Tenma...

    Quand on décide de vivre chaque jour comme le dernier, phrase de mon enfance...

    C'est alors que reviens toutes ces idioties d'adultes. Ah! Ils se croivent si grands, si intelligents, si compréhensifs... Ils ont toujours raison. Pour être honnète, ils ne sont pas les seuls. Les ados aussi. Mais eux, ils se posent des questions : ils accordent le doute. Néanmoins, voyant l'attitude nos ainés de quelques décennies, il n'est pas étonnant que certains d'entre nous finissent par abandonner... Passer du côté obscure de la force.

    *

    Et c'est de cette façon, que l'on reçoit un coup de coude qui révèle une douleur passée, qu'une amie se fait voler son sac et d'autres effets personnels, que la coloc d'une amie s'en va, la laissant seule et triste.

    C'est en s'exprimant, en disant ce que l'on pense vraiment, vous voyez, dans ce monde, quand on sort de cette hypocrisie ambiante, on se fait tout de suite cataloguer de susceptible. Pourquoi? Eh bien parce que l'on pense aux autres. Et aux promesses non tenues de certains. Juste parce que l'on veux dire ce que l'on a sur le coeur.

    C'est en commettant une toute petite erreur de parcours, si rare, que cela devient une catastrophe : le mauvais jour, le mauvais moment. Parce qu'il a piqué une crise, parce qu'on a été honnête, voila que l'on nous prédit que tous les internes vont être punis. Est-ce vraiment ma faute, si je ne comprends pas pourquoi cette absurde décision condamne des innocents?

    C'est en aimant, c'est en gardant caché un intenable et dissimulé manque au fond du coeur, que certains jouent avec, cherchent à blesser pour faire accomplir leur volonté, ou tout simplement pour faire souffrir sans raison.

    Et c'est ainsi que tout un élan de haine me rempli le coeur, et je me force à penser que le monde n'est pas si mauvais... Si seulement vous ouvriez les yeux : arriverez-vous donc un jour à remettre en question ce fonctionnement si absurde? Ils sont si sûrs d'eux...

    Pourquoi vivre dans un tel monde d'hypocrisie, de mensonges? Faut-il toujours que la bétise des autres nous gâche la vie?

    Ce fut une funèbre journée. Une sale, nauséabonde, et pauvre journée. Mais vous êtes là. À dessiner des petits Punkos partout. À rentrer dans mes délires, aussi absurdes qu'ils soient. À partager mes passions et à être attentifs, malgré vos propres malheurs. Vous êtes aussi présents, tous simplement.

     

    .............Elle me tend la main.........
    Vis chaque jour comme le dernier.

    Son bras creusé par la souffrance, brûlé par le mensonge...
    Sois toujours toi-même.

    Dégoulinant d'un sang coagulant et répugnant... 
    Demain sera une bonne journée.

    Expolsant de méchanceté et d'imcompréhension...
    Et n'attend surtout pas d'aller rejoindre les chrisanthèmes!!

     

    La haine, de son sourire arrogant tente d'infiltrer mon coeur... 

    Mais...

    JE NE CAPITULE PAS!

     

    jamais...

     

    On l'aura le bonheur, mon bon vieux Bonzo... Mon petit Cabot... Il suffit d'y croire...


  • Commentaires

    1
    visiteur_jaja
    Vendredi 28 Mars 2008 à 21:07
    Tu as bien raison de dire ce que tu penses, et t'enmerdes ceux qui ne sont pas contents. Faut lutter contre le cot?bscur de la force, mais si necessaire conserver une part de m?ancet?our se d?ndre dans ce champ de bataille qu'est notre monde. Comme l'a dit un grand philosophe, illustrant l'id?qu'il faut pas se laisser faire : " quand on l'attaque, l'empire contre attaque."
    2
    visiteur_Jedi Master
    Vendredi 28 Mars 2008 à 21:15
    Luttons contre le c?obscure de la force !
    Le doute m? ?a peur, la peur m? ?a col?, la col? m?... bon, je crois que tu as compris.
    Je crois que Obi - aka Jack - d?int sur toi et t'enseigne comment ?e une maitre jedi calme, pos?qui n'a pas peur de dire ce qu'il pense !
    3
    visiteur_Pierre
    Vendredi 28 Mars 2008 à 21:17
    Alors ?euve ?ite de francais
    vous avez au choix
    1) Un commentaire de ce texte
    2) une dissertation sur ce qu'est notre mondre
    3) ?iture d'invention : expliquez votre monde utopique
    (dsl overdose de fran?s ;)

    Je suis d'accord, ya toujours un petit truc pour nous ramener ?a dure r?it?t nous replonger sans cesse dans un cercle vicieux (repense au malheur => d?gr?le=> se repercute sur soi-m?=> repense au malheur, etc..)

    Et Il est vrai, que sous pretexte qu'ils sont plus vieux, l?ons sont ceux ?roire mieux que nous. Mais n'avons nous pas aussi nos propres exp?ences m? si nous avons moins v?, nous aussi nous avons des ?euves dans notre courte existence. Et pourquoi ne peut-on pas penser que certaines ont eu beaucoup plus de difficult?ue certaines personnes ?s de plusieurs dizainnes d'ann?? Chacun a ses ?euves, ses chances, ses d?ptions, ses espoirs. On ne peut juger simplement par le temps v?. Ce sont les ?euves qui font ce que nous sommes, qui nous fa?nent.

    Et pourquoi ces m?s a?es se permettent de ne tenir leurs engagements, alors que ce sont eux qui nous demandent tant? Pourquoi nous et pas eux?

    Le respect, l'?lit?ce sont de beaux discours que nous tiennent nos a?s mais ce sont trop souvent eux qui les baffouent et nous en faisons les cons?ences. Qu'il est facile de dire la morale, surtout si on n'est pas le premier ?a tenir.

    Pourquoi se moquer de ceux qui, de temps en temp, d?re se mettre ?'?rt pour se remettre en question, prendre pendant quelques temps de la distance, faire le point, et m? si cela peut durer plusieurs jours. Ne faut-il pas savoir se remettre de temps en temps en question? Cela n'est-il pas primordiabe pour ?ter de s'?rter de ce que l'on souhaite ?e.

    Et dans tous cela, on nous tra? avec des choses si futiles par rapport ?a vie, on nous ennuie avec les choses les plus insignifiantes alors que la vie est si fragile, si ???, si facile ?erdre.
    Peu de choses et tout change, ou trop de chose mais rien de change, comment apprendre ?aire le juste milieu?
    Pourquoi ne pas retourner aux vraies valeurs, pourquoi reste-t-on ?oute ce qui est superficiel? peut-on un jour esp?r retrouver sa vraie nature?
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    visiteur_Marlou
    Vendredi 18 Avril 2008 à 18:50
    Pfiulala g pa u le courage de tt lire, jreviendr?n otre jour juste pour toa

    en tout cas joli photo, j'aime bcp

    bizoo

    (L)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :